PDF Imprimer Envoyer Partager

Baccalauréat : 53 ,5 % de réussite au Cameroun pour 2013 

 

Désormais les élèves de terminale sont fixés sur leur sort. Les résultats du baccalauréat 2013 sont connus sur l’étendue du territoire national.C’est une ambiance plutôt chaude qui règne dans les lycées de la ville de Douala.

Ils sont nombreux ce jeudi 11 juillet 2013, qui accourent dans leurs sous-centres respectifs pour  s’acquérir de leurs résultats. L’entrée du lycée d’Akwa est noire de monde, et même les mototaxis spectateurs de toutes les circonstances sont poster en grand nombre à l’entrée de l’établissement. L’émotion est forte, les cris de joie retentissent de tout bord, grand bon sur place, course folle, chacun l’exprime à sa façon, sous les yeux admirateurs des enseignants. Les uns se serrent très forts pour manifester leur joie débordante. «Plus de tenue», «C’est la fin des cours tous les jours à sept heures», fredonnent certains élèves pour qui le baccalauréat est la fin d’un calvaire. L’atmosphère qui règne démontre que la réussite a souri à beaucoup d’élèves de ce centre. Ce lycée est tellement effervescent, qu’on aperçoit à peine  cette jeune élève, assise toute en larme dans un coin, qui  malheureusement a loupé le train de la réussite. Du côté de l’administration, il n’est pas possible d’avoir les pourcentages, «on  ne peut pas encore donner les tendances de réussite dans  notre  centre, vous savez c’est un sous centre qui regorge plusieurs établissements scolaires  et ce n’est qu’hier qu’on a eu les résultats, mais on s’atèle à ressortir les statistiques de réussite dans notre  centre et même dans notre lycée», indique  Charles chef du secrétariat dans ce lycée.
Au lycée bilingue de Deido, c’est le même décor. Le babillard est basané d’élèves. La joie est aussi immense que certains élèves se jettent sur les enseignants pour  remercier leur bon travail abattu au cours de l’année. Certains se précipitent au téléphone pour annoncer l’heureuse nouvelle, «je suis tellement émue, c’est la deuxième fois que je compose et cette année finalement je l’ai eu, c’est un vrai  soulagement pour moi», confie Rose Cécile avec un large sourire.
Malgré cette gaieté, certains ont déjà tourné la page de la réussite et sont déjà préoccupés par la suite, «on est content mais les jours à venir nous effrayent, on  ne sait pas encore jusqu’ici quelle est la filière que nous allons choisir et c’est assez préoccupant pour nous car c’est un choix qui va influencer notre devenir», confie un groupe de trois amis, Yvan, Stéphane, marcel qui viennent de réussir respectivement au bac D et C.
D’après nos confrères de la Crtv, les statistiques indiquent un taux de réussite de 53,50% contre 53,35 l'an dernier. Comme l'année précédente, les régions du Centre, du Littoral, de l'Ouest, de Sud et de Nord-Ouest ont enregistré un taux de réussite supérieur à 50%. Le Nord-Ouest présente le meilleur résultat avec un taux de 63,79%. La région du Centre améliore son rang en occupant la seconde place, contrairement à l’année dernière où elle était cinquième. Quant au Sud-ouest, qui occupe généralement les premières places, il régresse cette année et se retrouve à la queue, juste après l'Extrême-Nord, malgré l'amélioration de son taux de réussite (45,75%).

 

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir