PDF Imprimer Envoyer Partager

Enseignement technique et général, les anciens élèves sont privilégiés

 

Le Collège Sigmund Freud forme en Electricité, Maçonnerie, Mécanique, Industrie d’Habillement, Economie Sociale et Familiale de la 1ère en 4ème année, des généralistes en sciences et lettres de la 6ème en Terminale. Interview du préfet des études du COSIF, situé à Mendong, M. Blaina.

 

 COSIF

 

Aulycee : Quelle est l’idée de départ à la création du Collège Sigmund Freud ?

 

Blaina : L’objectif de départ du couple fondateur, M et Mme Ngogang, était de promouvoir l’enseignement, d’éduquer et de former à faible coût. Le Collège Sigmund Freud est l’un des établissements à offrir des formations à bas prix, afin que les populations environnantes ne manquent plus d’établissements pour scolariser leurs enfants.

 

Le parent qui ne scolarise pas son enfant doit s’en prendre à lui-même, parce que les modalités de paiement des frais sont favorables et négociables avec les parents. Ils peuvent venir avec un calendrier de paiement à respecter en commun accord. Si le parent respecte ses engagements, l’enfant finira son année chez nous sans problème.

 

Frais de scolarité au COSIF : 6ème, 5ème, 4ème 50 000 FCFA, 3ème 55 000 FCFA et tout le second cycle 65000 FCFA.

 

Aulycee : Quels sont les grands axes de ce projet éducatif ?

 

Blaina : Nous nous orientons dans la formation et l’éducation. Nous voulons éviter l’oisiveté chez les jeunes qui sont entraînés dans les quartiers à faire beaucoup de mauvaises choses. Le fondateur a été marqué par Sigmund Freud dans ses approches philosophiques. Il a été pour lui un modèle et un guide, à travers ses pensées il a réussi à réaliser des projets dans sa vie. Il a voulu immortaliser ce nom en baptisant son collège par le nom de ce psychanalyste.

 

Aulycee : Qu’est ce qui fait qu’un parent décide d’inscrire son enfant dans votre collège ?

 

Blaina : Il y a d’abord l’accessibilité de la scolarité qui est favorable. Ensuite nous avons l’enseignement de qualité. Chaque année nous avons de très bons résultats au BEPC, au Probatoire et au Baccalauréat. Les meilleurs résultats sont au BEPC, car nous insistons assez à ce niveau. Les élèves, encore petits dans ces classes, sont très éveillés et font de bonnes performances. Par ailleurs nous offrons l’enseignement technique depuis 4 ans en plus de l’enseignement général qui date de la création il y a 13 ans. Nos filières évoluent en fonction des besoins des parents.

 

Nous avons une salle informatique et nous avons misé sur la discipline. Les enfants qui viennent d’ailleurs sont déjà plus disciplinés une fois arrivés chez nous. Dans nos appels d’offres, nous trions les meilleurs enseignants engagés et qualifiés. Ils ne viennent pas nécessairement de l’Ecole Normale Supérieure, car nous détectons ceux qui ont la vocation. Nos élèves estiment avoir de très bons enseignants par rapport à ce qu’ils ont reçus comme cours ailleurs.

 

Aulycee : Quelles infrastructures offrez-vous à vos élèves ?

 

Blaina : Nous avons une salle d’atelier. Une bibliothèque bien fournie de près de 500 livres, chaque année des éditeurs nous offrent des livres et depuis janvier nous avons eu plusieurs entrées. Nous avons un parc de 85 ordinateurs, l’objectif c’est d’atteindre 100 de manière à avoir deux salles informatiques. Nous avons trois clés Internet dont je dispose de deux, et le surveillant en a une.

 

Lorsqu’ils ont cours les élèves se placent en groupe par ordinateur ; en attendant d’acquérir plus de machines et de monter une salle informatique complète avec des postes en réseau et connecté via un modem à Internet. Pour le moment la connexion est réservée pour les recherches et la préparation des exposés. Le but s’est d’éviter les déplacements des enfants dans des cybers pour leurs travaux d’école. Tout se passe dans l’enceinte de l’établissement.

 

Aulycee : Quel est le rapport enseignants et élèves en terme d’effectifs ?

 

Blaina : Nous avons 513 élèves pour 35 enseignants, et pour chaque matière nous avons un enseignant. Les deux classes de 3ème sont les plus peuplées avec 130 élèves. Le ratio élèves- enseignants n’a pas d’impact sur les enseignements puisque nous avons des classes avec très peu d’élèves.

 

Aulycee : Quels sont vos actions pour promouvoir l’excellence ?

 

Blaina : Nous encourageons nos enseignants avec une distribution des primes de performance. Il y a des enseignants qui se démarquent par le travail abattu et qui sont dévoués aux élèves. Chaque trimestre nous désignons « un excellent professeur » qui a été discipliné, et qui a fait dans tous les sens du bon travail. Je ne peux pas donner des montants, mais il est toujours dit qu’il y a des avantages. Nous facilitons l’accès au Travaux Dirigés c'est-à-dire que le professeur met à la disposition de l’administration des fiches. Nous les multiplions pour chaque élève. Nous offrons des cours de remise à niveau dont toutes les dépenses sont supportées par l’administration.

 

levée des couleurs scout Sigmund Freud 2

Les scouts font la levée des couleurs au COSIF

 

Aulycee : Quels sont vos projets avenirs ?

 

Blaina : Le projet avenir c’est de créer une institution universitaire à coté du collège. Pour le moment nous n’avons pas encore de site, mais nous faisons nos recherches, et nous mettons les éléments en place progressivement et précisément dans la ville de Yaoundé. Je pense que c’est un rêve qui va se réaliser. Dans l’ordre d’enseignement, nous privilégions ceux qui ont fait leurs études chez nous. Ils sont diplômés de l’ENS, ils ont un Master et nous les recrutons parce qu’ils sont anciens élèves du COSIF.

 

Aulycee : Quelles sont les conférences organisées depuis le début de l’année au sein de votre collège?

 

Blaina : Ce sont les enseignants qui organisent et nous les accompagnons, parce que les journées portes ouvertes dépendent en majorité du programme annuel établi par le ministère. Ce sont les enseignants qui proposent et nous les soutenons dans ce sens. Nous avons eu des conférences lors de la Journée du Bilinguisme et puis de la Journée de la Philosophie. Lors de la Journée de la Femme 2014, les élèves ont tenu un débat dans le cadre de leur association.

 

Aulycee : Quelles sont vos collaborations avec les autres établissements ?

 

Blaina : Nous essayons de faire des échanges sur le plan culturel et sportif lors des journées portes ouvertes3. Nous répondons aux invitations et nous les invitons aussi. La collaboration est plus franche avec le lycée puisque nous sommes rattachés au lycée. Nous échangeons des épreuves mais ce n’est pas suffisant. Nous voulons organiser des évaluations harmonisées dans le secteur de Mendong, au moins une fois par trimestre et idéalement après chaque séquence.

 

Aulycee : Comment travaillez-vous avec les grandes écoles ?

 

Blaina : Elles viennent sur place pour causer et échanger avec les enfants. Nous avons des visites notamment de l’Institut Siantou, MATAMFEN, Polytechnique, ENS, et l’Université de Yaoundé I qui organisent au sein du collège des olympiades chaque année à travers leurs clubs physiques, et mathématiques, pour stimuler des compétitions entre nos élèves. Nous avons une très bonne relation avec les étudiants qui encadrent les élèves et reviennent les suivre par moments.

 

Aulycee : Quelles sont vos actions pour promouvoir les clubs ?

 

Blaina : Nous finançons le club journal qui produit un journal une fois par trimestre. L’administration finance l’impression du journal. Elle finance aussi les kermesses pendant lesquels les enfants expriment leurs différents talents. Nous offrons des primes aux élèves en plus des tableaux d’honneur à la fin de chaque trimestre.

 

Les enfants ont initié une « Journée de Dégustation », à partir de là, nous avons découvert des talents dans les classes, nous avons encouragé les meilleurs repas et ceux qui font du bon travail.

 

levée des couleurs scout Sigmund Freud

 

Aulycee : Quels sont vos pourcentages aux examens officiels 2013 ?

 

Blaina : Pour toutes les filières confondues nous avons eu au BEPC 75%, au Probatoire 40 % et au Baccalauréat 55%. Le résultat du collège était l’un des meilleurs au Bac et au BEPC. C’est le Probatoire qui a été décevant avec un taux de réussite assez bas.

 

Pour ce qui est de l’Enseignement Technique, nous offrons la formation normale selon le programme du ministère. Ainsi vous trouvez dans notre collège les filières suivantes : Electricité, Mécanique, Maçonnerie, Industrie Habillement, Economie Sociale et Familiale. Au delà des enseignements théoriques nos enseignants sortent régulièrement avec les élèves en entreprises notamment les élèves en Electricité. La majorité de nos enseignants sont dans des CETIC et des CETIF, et ils ont des relations à l’extérieur.

 

Lorsqu’un enseignant gagne un chantier quelque part, il essaie d’amener les enfants en groupe pour découvrir les aspects de la pratique. Ils y vont dans le cadre d’une programmation, c'est-à-dire aux heures de cours, ils sont en salle de classe, en salle d’atelier ou sur un chantier. Ils font des rapports régulièrement, que je lis et ce retour nous donne l’envie d’accentuer la formation.

 

Propos recueillis par Amelie Laure Kemouo

 

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir